A la recherche de Francis Magellan Episode 1: "La rencontre motivée des réfugiés avec la soeur d'Helle"

Aller en bas

A la recherche de Francis Magellan Episode 1: "La rencontre motivée des réfugiés avec la soeur d'Helle"

Message par The-weird-angel le Ven 4 Oct - 18:04



" En chemin pour le Prieuré"

Alors que la petite troupe s’était donné rendez-vous au point de passage du pic du refuge, le froid saisissant de Lornar rugissait sur le flanc des montagnes.
Helle et Angel, ouvrirent la marche en direction du Prieuré de Durmand, où les réfugiés avaient rendez-vous avec Astrid la grande sœur d’Helle. Les deux petits humains Shânos et Célénia luttaient péniblement contre la brise glaciale qui fouettait leurs faibles corps, alors que les grandes nornes habituées à ce climat, conversaient comme si de rien n’était, au sujet de leur future quête.

Après avoir traversés le grand pont du prieuré, ils rallièrent la place en amont. Ils patientèrent quelques minutes avant de voir apparaître la grande silhouette de la discrète rôdeuse.
Astrid ne tarda pas à taquiner sa petite sœur comme à son habitude, avant de lui donner l’accolade, une de celles que l’on pratique régulièrement chez les norns. Helle présenta ses compères à sa sœur avant d’écouter attentivement ce qu’elle avait à dire sur la disparition de son ami Francis Magellan.
Entre temps, Athéna, la consultante du refuge de Nolan rejoignit la petite troupe. Il ne manquait plus qu’elle pour que le trio d’humains mette, en une fraction de seconde, le désordre…
Astrid, d’un geste habitué, dégagea la mèche devant son visage avant d’ôter sa capuche. Un tatouage significatif se dévoila sous le regard des réfugiés. Après avoir remis sa chevelure en place, elle entama son discours en s’adressant exclusivement à sa petite sœur, snobant les petits êtres qui se tenaient en face d’elle.

Shânos, malgré ses sentiments naissants pour sa jeune guerrière, ne pouvait s’empêcher de complimenter la beauté de la rôdeuse, tout en taquinant la petite Célenia qui ne cessait de gémir pour un oui ou pour un non. Athéna qui ressemblait étrangement à cette dernière, ne se fit pas prier pas pour venir agrémenter leur séance de lamentations diverses et variées. Voilà que les jérémiades des petits êtres commencèrent crescendo à raisonner contre les murs du Prieuré. Shânos vola un sandwich à la petite voleuse qui se mit à lui hurler dessus comme une petite enfant. Athéna riait sans raison apparente sinon pour se moquer des deux autres.
La place se transforma peu à peu en cours de récréation quand soudain la voix de l’Ange bizarre vint se briser sur la place.
Angel se fâcha et cria sur les humains afin qu’ils se taisent une bonne fois pour toutes, et espéra, peut-être même, qu’ils se taisent à tout jamais. Ils s’apprêtaient tous à partir à la recherche d’un disparu et il était hors de question de se disperser à un moment si crucial, en s’adonnant à de tels enfantillages. Des informations primordiales allaient être livrées et faire silence était, à son avis, la moindre des politesses.
Le calme revint enfin, alors que Célenia et Astrid venaient de se provoquer pour un éventuel duel… Les rapports entre norns et humains n’étaient décidément pas si simples.
Astrid reprit la parole et sortit dans le même temps, un parchemin qui renfermait un portrait de Francis Magellan. Helle le contempla avec attention avant d’oublier ce qu’elle venait de voir…

La rôdeuse les invita ensuite à rejoindre la grande salle où jaillissait une source exceptionnelle de pouvoir. Elle pensa que les humains seraient, ici, à l’abri du froid. Elle poursuivit sa conversation avec Helle, lui expliquant qu’il fallait commencer les recherches au sud est des gorges glacées.
Helle qui était très étourdie réclama à sa sœur, un portrait du disparu pour faciliter leur mission… La jeune troupe s’empressa de lui rappeler qu’elle venait de le voir. Helle se frotta la tête, honteuse de son étourderie et regarda à nouveau le portrait de l’homme qu’elle qualifia de « vieux ». Angel, arrogante comme à son habitude ne se priva pas de rajouter qu’il était également « laid ». Astrid répondit à cela qu’elle devrait d’abord regarder la tête de ses compagnons avant de critiquer les autres… En effet, regardant attentivement sa drôle d’équipe, Angel se dit que les humains avaient vraiment des têtes d’étranges poupées articulées…
Alors que le débat sur le vieil homme était ouvert, Shânos en profita pour glisser sa main sur la cuisse d’Angel. Mais quelle mouche l’avait soudainement piquée pour qu’il se rabaisse soudainement à ça ? La norne blonde de la plage à l’arche du lion et les très jeunes filles ne lui suffisaient donc plus ? Pire encore, n’avait-il pas assez de sentiments pour sa guerrière pour se contenir à la vue d’une cuisse dénudée ?
Angel prit le bras du petit humain et le tordit violemment tout en lui hurlant de ne plus jamais recommencer ça ! L’humain s’excusa et prétexta avoir voulu toucher la belle épée brûlante de la jolie voleuse… Un regard noir assombrit le visage de la voleuse qui eut du mal, malgré tout, à cacher sa gêne.
Astrid ajouta aux indications qu’elle venait de donner, qu’il y avait probablement d’autres indices dans la grande bibliothèque du Prieuré. Cependant, le bâtiment était uniquement accessible par les membres du prieuré et il était impossible d’y accéder sans être accompagné.
Célenia et Angel, pensaient à tort, qu’avec un tour de passe-passe, elles pourraient s’y introduire… Mais c’était sans envisager la dangerosité de la magie et des sorts qui protégeaient le lieu sacré.

La quête des réfugiés s’annonçait compliquée et non sans difficultés. Astrid proposa de les accompagner. Elle repartit prévenir son ordre de sa future absence, alors que la petite troupe reprit le chemin en direction du refuge pour aller boire quelques bières, afin de se réchauffer le cœur et se donner du courage.
Sur le chemin Shânos traîna derrière. Il était en train de rêvasser à sa guerrière tout en reluquant les formes d’Angel. Il était grand temps pour lui de conclure son affaire car la grande voleuse commençait à trouver cette situation si embarrassante, qu’elle n’arrivait même plus à marcher droit.
Helle qui avait remarqué l’attitude déplacée du guerrier, ne se gêna pas pour le rappeler à l’ordre.
La route jusqu’à la ville de Nolan, se déroula dans la taquinerie et la déviance la plus totale…



"Retrouvailles sur la place"



"Dans l'enceinte du Prieuré"



"Retour au refuge de Nolan"
avatar
The-weird-angel
Admin

Messages : 69
Date d'inscription : 12/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum