Le retour de Célenia

Aller en bas

Le retour de Célenia

Message par The-weird-angel le Ven 8 Nov - 13:53

Le retour de Célenia

Alors que l’ange bizarre était en route pour le refuge où l’y avait convié son amie helle, elle croisa la route d’Istorn. En marchant quelques instants à ses côtés, elle s’aperçut qu’il se rendait au même endroit qu’elle. Elle s’interrogea alors sur cette nouvelle rencontre qu’avait faite helle pendant son absence.
Tandis qu’elle reluquait la drôle de dégaine d’Istorn, elle lui fit remarquer, qu’il y avait longtemps qu’elle n’avait pas croisé de mâle de sa race. Elle félicitait silencieusement sa compère pour cette nouvelle recrue.
Ils grimpèrent ensemble jusqu’à l’étroit tuyau où le norn imposant eu du mal à se hisser. L’ange passa devant et pénétra la première dans le refuge. Elle se rua sur son amie, qu’elle n’avait pas revue depuis des jours et lui dit un grand bonjour.
Helle était restée pensive, plantée devant un bien étrange panneau. Elle salua les deux réfugiés et les présenta brièvement. Angel et Istorn saluèrent la facture du panneau qui n’était pas dénué de charme, même s’ils n’en comprenaient pas encore l’intérêt.
La jeune norn expliqua à Angel qu’Istorn était une de ses nouvelles connaissances faites au détour d’un périple à Tonnelle. Elle était, à ce moment, partie chercher quelques plantes rares chez les silvaris, en compagnie de Somnifera, Assiba et Athéna. C’est alors qu’ils avaient fait connaissance d’Istorn. D’après son récit, Helle ne semblait pas vouloir parler d’amitié pour une raison indéterminée. Elle ne souhaita d’ailleurs pas s’épancher davantage sur le sujet.





Elle détourna bien vite la conversation en demandant à Angel ce qu’elle avait fait de beau tout ce temps où elles ne s’étaient pas revues, et si les autres réfugiés se portaient bien. Angel répondit succinctement tout en fixant le norn d’un air interrogateur et en rageant intérieurement de ne pas en savoir plus sur lui. Son amie, son égale, lui cachait des choses autant que Somnifera, qui n’avait même pas daigné lui parler de ce norn. Qui était-il ? Devait-elle se méfier de ce visage camouflé ?
L’ange bizarre accepta par dépit, de ne pas en savoir plus. Elle s’évertuait à penser qu’elle pourrait tirer quelques informations de celle qu’elle qualifia de grande girafe des contrées du sud, autrement dit Somnifera. Ce n’était pas son genre de faire des cachotteries et cela l’intriguait davantage.

Helle coupa court à la discussion pour évoquer le panneau qu’elle contemplait visiblement depuis des heures. Elle expliqua brièvement qu’elle avait besoin de le rendre invisible. Elle pensa de suite à Somnifera et ses talents de magicienne. Angel et Istorn acquiescèrent. Helle évoqua même le fait de l’inviter au refuge de façon permanente. Elle combattait à leurs côtés déjà depuis quelques temps et ses talents d’illusionniste étaient un don qu’il était plus que bon de mettre à profit. Istorn secrètement pensait à ses autres talents. Sous le regard amusé d’Helle et le regard perturbé d’Angel il se mit à rougir très légèrement. La norn brune trouva l’ingénieur de plus en plus étrange.





Soudain, alors que les trois norns débattaient, Célenia surgit de nulle part. Elle guettait là depuis quelques temps, camouflée non loin, au niveau du champ de fraises. Helle s’était inquiétée de son absence alors qu’Angel semblait outrée de la voir ainsi se présenter à eux.
La petite humaine avait l’air essoufflée et complètement abattue. Elle retira son capuchon pour s’expliquer sur sa longue absence. En dévoilant, son visage, les trois norns découvrir un doux visage balafré. Angel l’interrogea sans répit sur cette marque.
Célenia reprit sa respiration et expliqua qu’elle avait tenté de tuer ses oppresseurs. Elle était partie seule, inconsciente du danger, à la chasse de l’ordre des assassins pour qui, elle exécutait ses contrats. Elle rejetait en bloc ce passé abject et voulait se racheter aux yeux de ses amis, au regard de sa nouvelle famille. Elle n’avait eu qu’une bonne intention par ce geste malheureux, mais Angel comprit rapidement qu’ils étaient désormais tous en danger.
Célenia avait tenté en vain, de tuer le chef des assassins. Elle avait tout juste réussi à sauver sa vie par on ne sait quel miracle, mais à partir de ce jour, elle savait qu’elle ne serait plus jamais en paix. Ils la traqueraient jour et nuit, tout comme Lonely qui fuyait sûrement les mêmes assassins.

L’ange bizarre prit sa tête dans ses mains alors qu’Istorn semblait complètement déconnecté de la conversation. Helle l’invita à rejoindre Anya dans le champ d’à côté pour y goûter son délicieux jus de fraises.
Célenia ajouta qu’elle était venue à de nombreuses reprises se cacher au refuge en prenant garde de ne pas être suivie. Angel semblait au bord de la crise cardiaque. Helle se dit, plus sereinement, qu’il fallait cacher l’humaine loin d’ici, le temps de trouver une solution.





L’ange bizarre voyait le drame non loin de leur porte. Elle connaissait bien la perversité des assassins ainsi que leur vivacité et leur rapidité d’action. Ils ne s’arrêteraient jamais de traquer l’humaine. Leur répit n’existerait que le jour où leur cible serait atteinte, détruite avec tout ce qui était lié à elle.
Célenia s’excusa mille fois auprès des deux norns. Elle ne voulait pas représenter ce fardeau pour le refuge. Angel l’invita fermement à se taire et lui promit de la cacher puisqu’ils n’avaient plus d’autres choix. Ils n’avaient guère le temps de papoter plus longtemps, ce sur quoi Helle demanda à Istorn d’aller chercher de toute urgence Somnifera et Isma. Ils avaient besoin de tous les réfugiés pour escorter l’humaine dans un endroit reclus, où Somnifera pourrait faire un envoutement protecteur en attendant l’ultime solution.

Angel décida de partir la première pour contrôler les routes et les cîmes. Elle promit d’envoyer un allié voleur si quelque chose lui semblait suspect sur la route.

Istorn retourna à l’arche du lion pour retrouver Somnifera. Il lui fit, au préalable, parvenir un bref courrier pour l’informer de son indispensable présence.
Ils se retrouvèrent bien vite sur la place du fort marin, où la grande norn ne put s’empêcher de se jeter à son cou pour l’embrasser tendrement. Il n’y avait même pas deux lunes, qu’ils s’étaient laissés, et leur étreinte semblait marquer des retrouvailles inespérées. Leurs yeux brillaient à en crever les cieux. Leurs lèvres assoiffées de passion ne semblaient plus vouloir se décoller, s’exposant sans pudeur aux yeux envieux d’un commandant qui s’était planté devant eux.
Istorn expliqua brièvement à sa belle, qu’elle devait retrouver de toute urgence helle, au refuge, pour une mission de la plus haute importance. Ils n’avaient pas plus de temps à se consacrer car il devait également partir à la recherche d’Isma. Somnifera se fit une raison et embrassa une dernière fois son norn. Elle lui promit de lui envoyer un courrier pour un prochain rendez-vous quand tout ceci serait réglé. Il l’a regarda alors se volatiliser comme un petit papillon, les yeux humides et le cœur déchiré par cette trop brève rencontre…

Pendant ce temps, Helle sortit de ses cartons, d’anciens vêtements qu’elle portait quand elle était enfant. Elle pensait très justement qu’il était plus prudent de cacher la petite humaine. Elle lui proposa alors un de ses longs manteaux en peau de Dolyak qu’elle mettait à l’époque où elle n’avait encore que 5ans. Il était chaud et bien épais mais faisait guise de couverture à la menue humaine. Helle lui planta un bonnet sur la tête qui cacha presque tout son visage. Elle lui enfila également une paire de moufles, trois fois trop grandes. Elle abandonna cependant l’idée de lui prêter ses bottes, dans lesquelles elle nagerait très certainement et ne pourrait pas faire un pas sans se casser la figure.
Dans son nouvel affublement, une chose était sûr, c’est qu’elle ne risquait plus d’attraper froid.

Rapidement, Somnifera fit son apparition au refuge, suivie d’Isma. Helle félicita l’efficacité de l’ingénieux ingénieur Istorn.
Athéna avait également prévu de les rejoindre directement au niveau de la toundra de glace dans les cimes froides.
Avant de partir, helle demanda à Somnifera d’envoûter son mystérieux panneau afin qu’il ne soit visible qu’aux yeux des refugiés. En deux invocations, la grande norn exhaussa le souhait d’Helle. La jeune norn expliqua à Somnifera qu’elle avait aussi besoin d’un enchantement pour camoufler Celenia. Elle accepta avec plaisir et promit en riant, de faire bien plus que ça encore. Son rire haut et éclatant, ne rassura guère la jeune voleuse qui se demanda ce qu’elle comptait bien lui faire. Somnifera insista en rigolant tout en assurant que tout se passerait bien.
Elle invoqua ensuite un portail magique afin de les téléporter, tous, directement sur les terres des cîmefroides.





De gros flocons tombaient sur la vallée. Le froid était saisissant dans ce paysage éblouissant de blancheur.
Avant de faire un pas de plus, Somni donna une étrange potion de couleur rouge à la petite humaine qui ne semblait guère rassurée. Elle l’invita à la boire rapidement et de ne pas s’inquiéter. Célenia serra fort le flacon entre ses petits doigts et but cul sec le contenu. En une fraction de seconde, un taureau apparut devant les yeux des réfugiés. Isma qui n’aimait guère le humains et encore moins les assassins se moqua ouvertement de la nouvelle apparence de l’humaine. Athéna qui était toujours aussi taquine ne put également s’empêcher de pouffer de rire en voyant l’animal courir et meugler devant elle.









Helle ouvrit la route pour les mener dans la direction des Vagues de Talabaroop. Elle pensa trouver refuge chez les kodans, ces fiers ours qui se trouvaient être les plus grands amis des norns.
Après avoir tué quelques nuisibles sur le chemin, ils arrivèrent devant un grand navire kodan, où helle demanda refuge pour la petite humaine. Le garde laissa la petite troupe passer. Ils se dépêchèrent de monter à bord. L’intérieur boisé était très beau. Quelques lampadaires ornaient le chemin.










Alors qu’ils progressaient dans les entrailles du bateau, helle arrêta ses amis pour rejoindre la cabine du capitaine. Ils s’exécutèrent et ne manquèrent pas de saluer le grand kodan qui se tenait fixement devant eux. Helle se présenta comme la responsable du refuge de Nolan, et demanda gracieusement l’hospitalité pour la petite humaine. Le grand ours blanc accepta. Chacun remercia le capitaine pour sa convivialité. Helle demanda alors à Somnifera de commencer l’envoûtement.







La grande norn demanda à Célenia, qui venait de reprendre forme humaine, de la regarder bien fixement. Elle invoqua alors un cercle d’illusion pour rendre le lieu invisible, suivi de deux mantras afin de fixer le sort pour une plus longue durée. Elle invoqua ensuite un sort illusoire d’invisibilité physique pour faire disparaitre Célenia aux yeux de tous.





Helle remercia l’envouteuse. Mais, ils n’avaient que peu de temps pour trouver une solution. Les sorts d’illusion n’étaient pas définitifs sur un être vivant et surtout, étaient rétroactifs avec le temps. Somnifera était encore à l’aube de sa puissante magie blanche et son destin n’était pas encore accompli…
Ils devaient désormais rapidement se concerter pour définir la future marche à suivre, le temps était compté…
avatar
The-weird-angel
Admin

Messages : 69
Date d'inscription : 12/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum